Casino « Le Lydia » du Barcarès

Le Casino « Le Lydia » se situe à Barcarès dans les Pyrénées orientales, plus précisément sur l'avenue de la Grande Plage. Faisant partie du groupe Partouche, il se trouve sur un ancien navire de croisière construit en 1931. Le paquebot « Le Lydia », appelé « Le Moonta » dans l'ancien temps, est un bateau de voyage jusqu'en 1967. Après sa vente auprès d'un groupement japonais, il devient un Casino de luxe disposant d'un dancing, ce à partir de 1974. Fermé par le ministre de l'intérieur pour de graves problèmes financiers en 1997, il rouvre ses portes en 2004 pour un nouveau départ. C'est à partir de là qu'il bâtit peu à peu sa réputation actuelle.

Casino le lydia
© GARAMIAA

Aujourd'hui, le paquebot est posé sur du sable blanc à 46 kilomètres de Narbonne et à 23 kilomètres de Perpignan. Il est d'ailleurs considéré comme étant le seul navire ensablé au monde. Comme tout bon casino qui se respecte, le Casino « Le Lydia » de Barcares est constitué de plusieurs salles de jeux. Elles sont authentiques grâce à une décoration au style des années 30. Il est composé d'un grand espace de jeux renfermant une cinquantaine de machines à sous et d'une grande salle de jeux ouverte à partir de 14 heures jusqu'à trois heures du matin.

L'espace consacré aux jeux traditionnels contient deux plateaux de roulette anglaise, deux tables de Poker Texas Hold'em, une table de Stud Poker ainsi qu'une table de Black-jack. Pour jouer aux machines à sous encore appelés « bandits manchots », pas besoin d'être riche. À ce casino, les mises de jeu sont comprises entre 20 centimes et 20 Euros.

Depuis sa réouverture en 2004, il acquiert petit à petit son équipement. Durant cette première année, il ne proposait que le Stud Poker, le Black-Jack et les deux tables de roulette anglaise. Il s'équipe en juin 2005 des cinquante et une machines à sous. Ce n'est qu'en 2007 qu'il met à la disposition de la clientèle les deux tables de Texas Hold'em.

Ce casino est le neuvième sanctuaire des jeux de hasard de la région. Depuis 2008, il n'est ouvert qu'entre la mi-juin et la mi-septembre pour une meilleure rentabilisation de ses finances. Considéré comme un vrai monument, il ne cesse jusqu'à maintenant d'attirer les touristes. Actuellement, le casino doit faire face à plusieurs problèmes tels la rude concurrence des casinos en ligne, les lois interdisant les cigarettes dans les lieux publics ou encore les règlements protégeant les mineurs. Il traverse donc des moments assez critiques. Néanmoins, son dirigeant Jean-Marc Masquelier fait de considérables compromis pour le tenir à flot. D'ailleurs le casino «Le Lydia » de Barcarès n'est pas le seul à faire face à la crise financière en ce moment. Malgré tout, il est encore très apprécié des gens de la région ainsi que des touristes qui viennent chaque année.