Histoire des cartes à jouer

La popularité des jeux de cartes et des autres jeux de table est universelle. Certains n'y voient que d'agréables distractions. D'autres les prennent plus au sérieux et y consacrent beaucoup de temps et d'efforts, en étudiant de près les stratégies des jeux et en participant à des tournois. Nombre de jeux auxquels nous nous livrons de nos jours remontent en fait à plusieurs milliers d'années, même s'ils ont subi diverses modifications au cours des temps. En général, ces jeux servaient, semble-t-il, à enseigner aux soldats en herbe la stratégie et l'art militaire. Tel est le cas notamment des dames, des échecs et du jacquet dont les pièces ont une valeur symbolique évidente. De même, dans le cas des jeux de cartes, on peut supposer qu'à l'origine les quatre couleurs représentaient quatre armées différentes.

L'origine exacte des jeux de cartes fait l'objet de véritable controverses car certains pensent qu'ils ont été créés en Chine ou au Proche-Orient tandis que d'autres affirment qu'ils viennent de Perse ou d'Inde. Malgré une flopée de recherches, personne n'a encore pu dire avec certitude l'origine des jeux de cartes.

D'après quelques hypothèses, les Chinois sont les premiers à en faire usage au VIIème siècle. En ces temps-là, trois genres de cartes ont été remarqués : les cartes dominos, les cartes représentant les pions du jeu d'échecs chinois et les cartes monétaires. Cependant, elles ressemblent peu à celles qu'on utilise aujourd'hui. Vers les XIIème et XIIIème siècle, elles réapparaissent au Proche-Orient sous forme d'un jeu nommé « mamelouk » qui se rapproche surtout d'un jeu italien où les cartes sont indispensables. D'après les experts, ce jeu italien est inventé par des familles d'émigrés originaires d'Arménie.

Les jeux de cartes n'arrivent en Europe, plus précisément en Espagne, que vers le XVIème siècle. A cette époque, elles étaient réservées uniquement à l'aristocratie et certaines d'entre elles étaient ornées d'or fin. Leurs illustrations étaient réalisées par des artisans miniaturistes à l'origine.

Par la suite, elles ont été popularisées d'une manière très rapide grâce à l'évolution de l'imprimerie. Au XVème siècle, la Suisse et l'Allemagne produisent un très grand nombre d'exemplaires.